24.4.17

"The Young Pope", Paolo Sorrentino, 2016

 
Il mondo si è fermato per parlare d'amore.(*)
 

Quand on commence à regarder cette série, on ne sait pas du tout à quoi s'attendre, et c'est un sentiment qui perdure jusqu'à la dernière minute.
Le scénario est bluffant, la réalisation magistrale. C'est beau. Subtile. On n'est plus habitué à tant de beauté et d'intelligence.
Sorrentino est un génie.
 
(*) - Le monde s'est arrêté pour parler d'amour.

Aucun commentaire: